Le Liège

D’où vient le liège ?

Le chêne liège, est un arbre UNIQUE !
En effet, l’écorce utilisée pour produire le tissu en liège (entre autre) se régénère naturellement !

Ainsi, le chêne n’a pas besoin d’être abattu pour la récolte de sa « peau » !

L’écorçage, qui se réalise au plus tôt tous les 9ans, est un processus ancestral, réalisé par un spécialiste : le leveur. C’est un travail exigeant beaucoup de dextérité pour ne pas blesser le chêne liège.

Il y a plusieurs écorçages, et le premier n’est pas avant 25-30ans.
Celui qui nous intéresse sera au plus tôt le 3e, c’est à dire lorsque le chêne liège aura environ 50ans!
A ce moment là, la structure de la peau du chêne sera régulière et souple et pourra ainsi être travaillée.

Après l’écorçage, les planches de liège ont besoin d’un temps de repos avant toute transformation d’un minimum de 6 mois à l’air libre au soleil et à la pluie.

Le chêne liège est un arbre méditerranéen. Le plus gros producteur de liège est le Portugal, mais vous en trouvez aussi : en Espagne, en Corse et dans certaines autres régions autour de la Méditerranée.

Quels-sont les atouts du tissu liège ?

Cette matière incroyable est douce au toucher, souple, légère, imperméable de nature et résistante aux UV et à la moisissure.

Totalement vegan, c’est aussi une matière très peu polluante, et écologiquement intéressante. En effet, le chêne liège absorbe plus de CO2 qu’il n’en rejette dans l’atmosphère. C’est donc un acteur actif de la lutte contre le réchauffement climatique.

Vidéo disponible sur Instagram.

Je vous parle du liège et des grandes étapes entre la matière brut – lorsque l’écorce est sur le chêne liège – jusqu’au produit fini – les créations Frénéthik.

fr_FRFrench